New Nanos Poll Finds Strong Nuclear Weapons Concerns

Spread the love

For Immediate Release:

April 6, 2021 (Toronto)  The threat posed by nuclear weapons is of major concern to Canadians according to a new poll released today by Nanos Research. The poll results show that Canadians are very positive about key solutions the disarmament movement has been advocating and that Canadians are action oriented in responding to the nuclear threat.

80% of Canadians polled stated that the world should work to eliminate nuclear weapons while just 9% thought it acceptable for countries to have nuclear weapons for protection.

74% of Canadians support (55%) or somewhat support (19%) Canada signing and ratifying the United Nations Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons that became international law in January of 2021. The same percentage agreed (51%) or somewhat agreed (23%) that Canada should join the UN Treaty even if, as a member of NATO, it came under pressure from the United States not to do so.

76% of Canadians agreed (46%) or somewhat agreed (30%) that the House of Commons should have committee hearings and debate Canada’s position on nuclear disarmament.

85% of respondents stated that Canada was not prepared (60%) or somewhat not prepared (25%) to deal with the emergency if nuclear weapons were detonated somewhere in the world. 86% of Canadians agreed (58%) or somewhat agreed (28%) that no government, health system or aid organization could respond to the devastation caused by nuclear weapons and that they therefore should be eliminated.

71% of respondents agreed (49%) or somewhat agreed (22%) that they would withdraw money from any investment or financial institution if they learned it was investing funds in anything related to the development, manufacturing or deployment of nuclear weapons.

50% of Canadians indicated that they would be more likely (21%) or somewhat more likely (29%) to support a political party that advocated Canada signing and ratifying the UN Treaty for the Prohibition of Nuclear Weapons. 10% of respondents stated they would be less likely (7%) or somewhat less likely (3%) to support such a political party and 30% said this would not impact their vote.

The Nanos Research poll was commissioned by the Hiroshima Nagasaki Day Coalition in Toronto, The Simons Foundation Canada in Vancouver, and the Collectif Échec à la guerre in Montreal. Nanos conducted an RDD dual frame (land- and cell-lines) hybrid random telephone and online survey of 1,007 Canadians, 18 years of age or older, between March 27th to 30th, 2021 as part of an omnibus survey. The margin of error for a random survey of 1,007 Canadians is ±3.1 percentage points, 19 times out of 20.

The full Nanos national survey report can be accessed at https://nanos.co/wp-content/uploads/2021/04/2021-1830-Nuclear-Arms-Populated-Report-with-Tabs-FINAL.pdf

“This is profoundly gratifying to me that Canadian public awareness has been raised so significantly,” stated Setsuko Thurlow, a member of the Hiroshima Nagasaki Day Coalition. “I want to testify before a Parliamentary committee about what I witnessed as a Hiroshima survivor and to have our Members of Parliament debate what role Canada can play in the abolition of nuclear weapons.” Thurlow co-accepted the Nobel Peace Prize awarded to the International Campaign to Abolish Nuclear Weapons in 2017.

                                                                                        –30–

For More Information:

Hiroshima Nagasaki Day Coalition: Anton Wagner antonwagner337@gmail.com 416-863 1209

The Simons Foundation Canada: Jennifer Simons, info@thesimonsfoundationcanada.ca 778-782 7779

Collectif Échec à la guerre: Martine Eloy info@echecalaguerre.org 514-919-7249

 

Sondage Nanos :

Les armes nucléaires sont un sujet d’inquiétude pour la population canadienne

 

Pour publication immédiate :

 

6 avril 2021 (Montréal)  La menace que les armes nucléaires font peser sur l’humanité est un sujet d’inquiétude pour la population du Canada révèle le sondage de Nanos Research. Les résultats du sondage indiquent que les Canadiens et les Canadiennes réagissent positivement aux principales propositions mises de l’avant par le mouvement pour le désarmement nucléaire et souhaitent que des actions soient prises pour faire face au danger nucléaire.

 

80 % des personnes sondées pensent qu’on devrait viser à éliminer les armes nucléaires dans le monde alors que seulement 9 % des personnes sondées pensent qu’il est acceptable que les pays aient des armes nucléaires pour se protéger contre des attaques.

 

74 % des personnes sondées sont pour (55 %) ou plutôt pour (19 %) que le Canada signe et ratifie le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires des Nations Unies, entré en vigueur au niveau international en janvier 2021. Le même pourcentage est en accord (51 %) ou plutôt en accord (23 %) que le Canada appuie le Traité des Nations Unies même si, en tant que membre de l’OTAN, le Canada devait subir des pressions de la part des États-Unis de ne pas le faire.

 

76 % des personnes sondées sont en accord (46 %) ou plutôt en accord (30 %) que la Chambre des Communes devrait tenir des audiences en comité et débattre de la position du Canada sur le désarmement nucléaire.

 

85 % des personnes sondées pensent que le Canada est non préparé (60 %) ou plutôt non préparé (25 %) à faire face à l’urgence si des armes nucléaires explosaient quelque part dans le monde.

 

86 % des personnes sondées sont d’accord (58 %) ou plutôt d’accord (28 %) qu’aucun gouvernement, système de santé ou organisation d’aide ne pourrait répondre aux ravages causés par les armes nucléaires et que celles-ci doivent donc être éliminées.

 

71 % des personnes sondées sont d’accord (49 %) ou plutôt d’accord (22 %) pour retirer leur argent de tout investissement ou institution financière s’ils apprenaient que les fonds sont investis dans n’importe quoi qui concerne le développement, la fabrication ou le déploiement d’armes nucléaires.

 

50 % des personnes sondées ont indiqué qu’il serait plus probable (21 %) ou un peu plus probable (29 %) qu’ils appuient un parti politique qui est en faveur que le Canada signe et ratifie le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires. 10 % des personnes sondées ont dit qu’il était moins probable (7 %) ou plutôt moins probable (3 %) qu’ils appuient un tel parti politique et 30 % ont dit que cela n’aurait pas d’impact sur leur vote.

 

Ce sondage de Nanos Research a été commandé par la Hiroshima Nagasaki Day Coalition (Toronto), la Simons Foundation Canada (Vancouver), et le Collectif Échec à la guerre (Montréal). Nanos a mené un sondage hybride au téléphone aléatoire à deux cadres (lignées terrestres et cellulaires) et un sondage en ligne auprès de 1 007 Canadiens âgés de 18 ans ou plus, entre le 27 et le 30 mars 2021, dans le cadre d’un sondage omnibus. La marge d’erreur pour un sondage aléatoire mené auprès de 1 007  Canadiens est de ±3.1 points de pourcentage, soit 19 fois sur 20.

 

Le rapport complet du sondage est disponible à l’adresse suivant : https://nanos.co/wp-content/uploads/2021/04/2021-1830-Nuclear-Arms-Populated-Report-with-Tabs-FINAL.pdf

 

« Ce sondage confirme ce que nous pressentions – le danger que les armes nucléaires font peser sur l’humanité inquiète la majorité des personnes interrogées au Québec et au Canada; ils et elles veulent que le Canada assume ses responsabilités à cet égard. Et ils et elles s’attendent à ce que le gouvernement du Canada ratifie et signe le Traité pour l’interdiction des armes nucléaires », déclare Raymond Legault, porte-parole du Collectif Échec à la guerre.

 

                                                                                     –30–

For More Information:

Hiroshima Nagasaki Day Coalition: Anton Wagner antonwagner337@gmail.com 416-863 1209

The Simons Foundation Canada: Jennifer Simons, info@thesimonsfoundationcanada.ca 778-782 7779

Collectif Échec à la guerre: Martine Eloy info@echecalaguerre.org 514-919-7249

 

Leave a Comment

Skip to content