SEARCH ACCESSIBILITY

SfP

Canada must Support Treaties that Ban Nuclear Weapons

We are members of Science for Peace, an organization formed during the Cold War, fearful that either accidental or intentional nuclear war would break out and lead to massive death.   We are directing this statement to people from all walks of life as well as to members of the Canadian government. The immediate occasion for this statement is Canada’s aligning with the United States in abrogating the arms control treaty which eliminates the class of intermediate range nuclear weapons.   Canada’s image as a liberal democracy lends legitimacy and cover-up to massive re-militarization.

The horrors of World War I and of World War II led to the United Nations and laws that aimed to end wars and to hold people criminally responsible for launching and participating in acts of aggression.  We have not achieved these goals.

The current human situation is more dangerous than at any other time in human history. We are confronted with a nuclear weapons arms race unreported to the public, and with powerful people legitimizing the use of these weapons as if a nuclear war is winnable. We must respond.

We are addressing the Canadian public because government,  schools, and the media are largely silent about the new nuclear weapons race.

What do people need to know?

  1. That there are eight nations with nuclear weapons but that the United States has always driven the arms race: Russia is characteristically painted as the aggressor, yet there is a historical pattern of U.S. action, prompting USSR reaction. The first U.S. nuclear chain reaction was in 1942; the USSR followed suit in 1946. The U.S. detonated the first atomic bomb in 1945, the USSR in 1949. The first ballistic-missile-launching submarine was launched in 1960 by the U.S., then in 1968 by the USSR. Penetration aids were placed on U.S. missiles in 1964; none were ever done on Soviet missiles before 1982. The accelerated buildup of strategic missiles by the U.S. in 1961 was followed by the USSR in 1966. Multiple warheads on missiles (MIRVs) were first introduced by the U.S. in 1964; by the USSR in 1973. Computerized guidance on U.S. missiles came into existence in 1970; in 1975 on Soviet missiles.
  2. That current nuclear weapons are many times more lethal than the two bombs that killed hundreds of thousands of people in Hiroshima and Nagasaki. Even a “limited” or local nuclear war would probably cause human extinction because the fallout would block out the sun and destroy agriculture.
  3. That former President Obama allocated $1.1 trillion to upgrade nuclear weapons. The figure is now $1.3 trillion
  4. That the U.S. and NATO justify using nuclear weapons even though this is entirely against all international laws.
  5. That the U.S. and NATO also deceive about threats from other countries and about their peaceful intentions. In 2014/2015, NATO surrounded Russia, stationing troops as close as 300 yards from its borders, with weapons.  NATO staged war games along Russia’s borders that  involved Canadian troops.  NATO General Breedlove announced that 40,000 Russian troops were ‘massing.’ In the age of forensic satellite evidence, he offered none. There is in fact no evidence of mass Russian troop movement. “German leaders in Berlin were stunned.”
  6. That the Trudeau government, at the behest of the United States, refused to even participate in the international talks that led to the United Nations’ nuclear ban treaty. The major media reported on the ban treaty only when its negotiators received the Nobel Peace Prize.

What must be done?

Enact the UN nuclear ban treaty, dismantle NATO, elect an informed and responsible people to the Canadian government.

Le Canada doit Soutenir les Traités d’Interdiction des Armes nucléaires

Nous sommes des membres de Science pour la Paix, une organisation qui s’est formée pendant la Guerre froide, effrayés que la guerre nucléaire accidentelle ou voulue éclaterait et causerait des morts massives. Nous dirigeons cette déclaration aux citoyens aussi bien qu’aux membres du gouvernement canadien. L’occasion immédiate pour cette déclaration est l’alignement que Canada vient de faire avec les États-Unis en abrogeant le traité de contrôle des armements qui élimine la classe d’armes nucléaires de gamme intermédiaire. L’image dont le Canada jouit- celle d’une démocratie libérale- prête de la légitimité et aide à maintenir en secret la remilitarisation massive.

Les horreurs de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale ont originel les Nations Unies, ainsi que des lois qui tentaient de mettre fin aux guerres et de tenir criminellement responsables ceux qui se lancent et participent aux actes d’agression. Nous n’avons pas accompli ces buts.

La situation humaine actuelle est plus dangereuse que jamais dans l’histoire humaine. Nous sommes confrontés à une course aux armes nucléaires dont le public n’a pas été informé, et avec des gens puissants légalisant l’utilisation de ces armes comme s’il était possible de gagner une guerre nucléaire. Nous devons répondre.

Nous adressons le public canadien parce que le gouvernement, les écoles et les média sont largement silencieux à propos de la nouvelle course aux armes nucléaires.

Que faut-il que les gens sachent ?

  1. Qu’il y ait huit nations avec des armes nucléaires, mais que les États-Unis ont toujours dirigé la course aux armements : la Russie est typiquement peinte comme l’agresseur, mais il y a un patron historique d’action américaine provoquant une réaction d’USSR. La première réaction en chaine nucléaire américaine a eu lieu en 1942; celle de l’USSR a suivi en 1946. Les Etats-Unis ont fait exploser la première bombe atomique en 1945, l’USSR en 1949. Le premier sous-marin lançant des missiles balistiques a été lancé en 1960 par les Etats-Unis, en 1968 par l’USSR. Les aides ont la pénétration eu été placés sur les missiles américains en 1964; aucun n’a été placé sur les missiles soviétiques avant 1982. L’accumulation accélérée de missiles stratégiques par les Etats-Unis en 1961 a été suivie par l’USSR en 1966. Les ogives multiples sur les missiles (MIRVs) ont d’abord été introduits par les Etats-Unis en 1964; par l’USSR en 1973. Les guides informatisés pour les missiles américains sont nés en 1970; en 1975 pour les missiles soviétiques.
  2. Que les armes nucléaires actuelles sont plusieurs fois plus mortelles que les deux bombes qui ont tué des centaines de milliers des gens à Hiroshima et à Nagasaki. Même une guerre nucléaire ‘limitée’ ou locale provoquerait sans doute l’extinction humaine parce que les retombées radioactives cacheraient le soleil et détruiraient l’agriculture.
  3. Que l’ancien Président Obama a alloué $1.1 trillions pour moderniser les armes nucléaires. La figure est maintenant $1.3 trillions.
  4. Que les Etats-Unis et l’OTAN justifient l’utilisation des armes nucléaires bien que celle-ci va entièrement en contre des lois internationales.
  5. Que les Etats-Unis et l’OTAN trompent les gens aussi à propos des menaces d’autres pays et de leurs intentions pacifiques. En 2014/2015, l’OTAN a entouré la Russie, en postant des troupes armées aussi près qu’a 300 mètres de ses frontières. L’OTAN a organisé des jeux de guerre le long des frontières de la Russie qui ont impliqué des troupes canadiennes. Le Général Breedlove d’OTAN a annoncé que 40,000 troupes russes se ‘regroupaient’. Dans l’âge de l’évidence satellite légale, il n’en a offert aucune. Il n’y a en fait aucune évidence de mouvement massive des troupe russes. ‘Les chefs allemands à Berlin ont été assommés.’
  6. Que le gouvernement Trudeau, par ordre des États-Unis, a refusé de même participer aux discussions internationales qui ont sont à l’origine du traité d’interdiction nucléaire des Nations Unies. Les médias importants ont annoncé ce traité d’interdiction seulement quand ses négociateurs ont reçu le Prix Nobel de Paix.

Que faut-il faire ?

Mettre en action le traité d’interdiction nucléaire de l’ONU, démonter l’OTAN, élire des gens informés et responsables au gouvernement canadien.

Share:
Increase Font
Contrast