Review

Pierre Laplante a travaillé pendant quinze ans pour l’0NU, dont cinq ans au siège de cette organisation à New-York, et dix ans dans divers pays d’Asie. A partir de sa vaste expérience internationale et à l’occasion de l’année internationale de la paix, l’auteur analyse les conflits armés récents qui ont eu lieu dans cinq pays du Tiers-Monde: le Vietnam (1945-1975), la Corèe (1950-l952), Israël (l948- ), l’Afghanistan (1979-), et le Nicaragua (l979- ). Ces cinq conflits sont choisis parmi une liste de 32 qui sont passés en revue dans l’annexe à la fin du livre.

Pour chacun de ces cinq conflits, nous voyons d’abord ce qui s’est passé, puis ce qu’on aurait pu faire.

De ces conflits militaires, l’auteur tire des leçons et des motifs d’espoir. Il pense qu’aprës avoir ratê une première chance pour la paix après la seconde guerre mondiale, l’humanité pourrait maintenant donner à celle-ci une seconde chance, en remplaçant les interventions armêes par des mécanismes plus civilisés de solution des différends internationaux. Après l’èchec des deux approches que prëôonisait la Charte de l’0NU, à savoir celle de la sécurité collective et celle du désarmement, et à cause de l’inefficacité et de l’aberratíon de la dissuasion armée, telle qu’el1e s’est pratiquée durant les quarante dernieres années, ne pourrait-on pes, suggère l’auteur, construire un monde sans guerre en favorisant le règlement pacifique des différends par une veritable détente, une authentique solidarité Nord-Sud et un vrai respect des droits et libertés de tous les humains.

En conclusion, Pierre Leplante examine le rôle que pourraient et devraient jouer l’0NU, le Canada (en coopération avec ses alliés occidentaux) et les organisations non-gouvernementales, y compris le mouvement pour la paix et les autres mouvements qui partagent ses préoccupations quant à la mise en Echec des interventions militaires et de la course aux armements. Ce petit livre sans prétention merite d’être lu par tous ceux qui veulent que la paix s’étab1isse de façon durable, non seulement entre les pays riches de l’Est et de l’Ouest, mais aussi entre ceux-ci et les pays du Tiers-Monde, et entre les pays du Tiers-Monde eux-mêmes.

-Jean-Guy Vaillancourt, Université de Montréal

For copies, write Meridien, 1980 Sherbrooke St., West, Montreal, Que. H3H 1E8. Tel: (514)932-9037. $10.95.

Whole issue on one page | as PDF

ISSN 1925-170X (Print) | ISSN 1925-1718 (Online)